25 août 2005

Série noire - 1979

Héhé... j'en connais un qui va être content... ^^
Depuis le temps que tu voulais que je le voie... tu desespérais hein?? si si, j'le sais! mdr ^^
Ben tu vois, fallait pas... je t'avais promis de le regarder... ;-)
Aie confiance en ta tite soeur un peu!! ^^

serie_noire1

France 111 mn
Réalisateur : Alain Corneau
Scénario : Alain Corneau, George Perec, d'après l'oeuvre de Jim Thompson
Photographie : Pierre-William Glenn
Musique : Duke Ellington, Juan Tizol
Interprètes : Patrick Dewaere, Marie Trintignant, Bernard Blier, Myriam Boyer, Jeanne Herviale, Andreas Katsulas, Charlie Farnel, Samuel Mek, Jack Jourdan, Fernand Coquet,...
Nominations aux Cesar 1980 : meilleur acteur pour Patrick Dewaere, meilleur second rôle masculin pour Bernard Blier, meilleur second rôle féminin pour Myriam Boyer, meilleur scénario original ou adaptation, et meilleur montage

Synopsis :
Frank Poupart est représentant dans la banlieue parisienne. Les affaires ne sont pas très bonnes, et il "tape" volontiers dans la caisse. A la recherche d'un mauvais payeur, il rencontre Mona, une adolescente dont la vieille tante exploite les charmes. Quitté par sa compagne, Jeanne, il est arrêté à cause de l'argent qu'il doit à son patron, Staplin, puis libéré grâce à Mona. Celle-ci lui explique qu'elle s'est servi d'une somme issue du magot de sa tante. Germe alors le projet de se débarrasser de la vieille pour mettre la main sur l'argent et libérer la jeune fille...

Série noire est l'adaptation pour le grand écran d'un roman de Jim Thompson intitulé "Hell of a woman" et paru dans la fameuse série de romans "Série noire", sous le titre "Des cliques et des cloaques". ( Jim Thompson auteur également du "Guet-Apens", adapté au cinéma par Sam Peckinpah, des "Arnaqueurs", adapté au cinéma par Stephen Frears, et des "Sentiers de la gloire", adapté par Stanley Kubrick, entre autres... ^^ )

Le cinéaste Bertrand Tavernier ne tarit pas d'éloges sur le Série noire d'Alain Corneau. Dans un entretien accordé au magazine Le Point, celui qui a déjà adapté une oeuvre de Jim Thompson avec Le coup de torchon explique : "Difficile de trouver les mots, les phrases exactes pour décrire ce que l'on ressent physiquement après Série noire, tant on en sort épuisé, lessivé... Comme si l'on avait réellement participé à tout ce qui vient de se dérouler sur l'écran. Comme si l'on avait vraiment mené avec Patrick Dewaere, en même temps que lui, cette course haletante qui, par son lyrisme du sordide, sa poésie du dérisoire, renvoie directement à la fuite vertigineuse de Richard Widmark dans Les Forbans de la nuit. Mêmes personnages fantomatiques, étrangers à ce qui les entoure, prisonniers de leurs rêves, même angoisse métaphysique."

Bon, suis quand même contente d'avoir attendu de le voir...le film porte tellement bien son nom, c'est tellement glauque, qu'il vaut mieux le voir un jour de joie extrême! lol
(non pas que je soie d'une humeur phénoménale vu le temps... mais soit, c'est un autre débat! lol)

Alors alors... tu meurs d'impatience de connaître mon verdict hein Chris? j'ai aimé? j'ai pas aimé??
Hahahaha bien sûr que j'ai aimé!!! ^^
Comment ne pas aimer?????!!!!!!!

Dewaere est MONSTRUEUX!!!!!!!!!!! c'est lui qui porte tout le film sur ses épaules!!!!!!! ^^
Non pas que les autres acteurs soient mauvais (loin de là!! c'est ptet le meilleur casting que j'ai vu dans le cinéma français!), mais il crève littéralement l'écran!!
Je lui en veux à mort de s'être foutu une balle!!!! comme dit Jo, il aurait pu penser aux autres!!!!! :-(((((
C'était, et de loin pour moi, le meilleur acteur français!!! Aucun avant lui n'a réussi à m'émouvoir à ce point!! :-(

Merci à Corneau de lui avoir offert ce rôle sur mesure! ^^
Corneau d'ailleurs irréprochable lui aussi dans la réalisation... t'avais raison Chris, c'est très scorsesien... ^^
Dans le choix des chansons déjà... c'est kitsch à mort (Claude François, Boney M, Sheila, ... lol), mais ça colle parfaitement avec l'époque, et c'est en ça que c'est très inspiré de Scorsese... (Mean Streets en particulier ;-) )
Et comme Scorsese, malheureusement, aucune récompense aux Cesar, malgré toutes les nominations... :-((
Les dialogues aussi j'ai beaucoup aimé ^^
Par exemple, quand Jeanne râle parce qu'elle ne peut plus nettoyer la maison tant elle tombe en ruines, Franck lui rétorque que sa mère à lui s'en sortait très bien comme ça!
Jeanne : "Mais j'suis pas ta mère moi!"
Franck : "Et tu t'en vantes"?
PTDR!!!!!
Mais bon, mis à part ces quelques vannes, c'est super super sombre... surtout pour l'époque!!

C'est la première fois que je le vois, donc je ne peux pas encore en parler comme toi Chris... mais sois rassuré, j'ai ADORÉ!!!!!!! ^^

Posté par diamonddivine à 00:42 - - Permalien [#]